Cabinet de curiosité Natnum : le marchand de sable

Les "grands dépôts" des Archives nationales
Bandeau « cabinet de curiosité »

Natnum vous ouvre à nouveau son cabinet de curiosités !

Dans cette série de billets, nous abordons régulièrement des trouvailles piquantes rencontrées au fil de lindexation des décrets de naturalisations : prénoms rares, métiers oubliés, lieux curieux, … Intéressons-nous aujourdhui au métier de « marchand de sable ».

Souvenir d’enfance « que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître », le marchand de sable reste pour beaucoup d’entre nous associé à l’émission « Bonne nuit les petits ». Diffusée à la télévision en 3 saisons et 847 épisodes entre 1962 et 1976 puis 1994 et 1997, elle s’inspirait du « Sandmännchen » de la télévision est-allemande (1959), qui avait ainsi créé un temps dédié aux enfants avant le journal télévisé destiné à leurs parents. Sa célébrité était telle qu’en 1978, un épisode devait être tourné en orbite : une poupée de 100 grammes avait accompagné le cosmonaute Sigmund Jaehn lors la mission soviético-allemande Soyouz. Dans la version française, sur son nuage avec Nounours, le marchand de sable, dont la voix était celle du créateur de l’émission, Claude Laydu, lançait sa pluie de sable dorée sur Nicolas et Pimprenelle et jouait au pipeau l’air « Que ne suis-je la fougère » de Pergolèse qui terminait chaque épisode.

Ce personnage bienveillant rappelle davantage l’elfe Ole Lukoje,  imaginé par Andersen dans Une semaine du petit elfe Ferme l’œil (1842) que l’alchimiste démoniaque Coppelius, hantant les nuits du héros Nathanaël dans le « Sandmann » des Contes nocturnes d’E.T.A Hoffmann (1817). Créateur de l’automate Olympia, dont Jacques Offenbach s’est inspiré pour le premier acte de ses Contes d’Hoffmann, l’homme au sable est ainsi décrit : « C’est un méchant homme qui vient trouver les enfants quand ils refusent d’aller au lit ; alors il jette de grosses poignées de sable dans leurs yeux, qui sortent tout sanglants de la tête ; puis il les enferme dans un sac, et les emporte dans la lune pour servir de pâture à ses petits, qui sont dans leur nid.»

E.T.A. Hoffmann: Illustration « Der Sandmann ». Berlin 1815.
(Staatsbibliothek Bamberg, Sign. Bg.o.289)

En réalité, le marchand de sable était l’un des métiers les plus ingrats du XIXe et du début du XXe siècle, qui consistait à extraire du lit des cours d’eau les matériaux meubles et les graviers nécessaires à l’industrie du bâtiment. Il était étroitement lié à l’immigration italienne dans l’Hérault, le long du Canal du Midi, où le métier de marchand de sable (dit aussi pêcheur de sable ou dragueur) était pratiqué de génération en génération par la famille Viviani. Ce métier fut interdit progressivement en France car il détruisait les berges et rendait les fonds vaseux.

N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires les métiers oubliés que vous avez vous-mêmes pu rencontrer dans les documents d’archives ; nous pourrons les aborder prochainement.

Votez également pour le prochain métier que nous aborderons d’ici quelques semaines avec notre nouveau sondage :

Merci à tous ceux d’entre vous qui ont participé à notre sondage il y a deux semaines pour déterminer le sujet d’un prochain billet: après Onuphre, c’est à Héliodore que nous nous intéresserons bientôt. Notre prochain billet s’attachera quant à lui à la commune de Portage des Sioux…

Pour nous rejoindre au sein du projet Natnum, n’oubliez pas le guide de participation. À bientôt!


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ketmine dit :

    Bon soir je recherche un decret naturalisation de mon ascendant :meniche kada née 1931 a temaznia ville de mascara algerie . illes travaillé a larmé francais qalité de ( harki) merci

    • Archives nationales dit :

      Bonjour,

      ce blog est destiné à l’annotation collaborative et ne répond pas aux demandes de recherche.
      Vous pouvez faire votre demande dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.
      Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search