Intégration de nouvelles contributions dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Trois nouvelles contributions ont été intégrées dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Merci aux contributeurs pour la qualité de leurs relevés.

Mise à jour de l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Cinq nouvelles contributions ont été intégrées dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées :

Bravo pour la qualité des relevés et un grand merci aux contributeurs !

Contrats de mariage de commerçants (1829-1934)

Le Minutier central des notaires de Paris vous propose de l’aider à relever les noms et dates de signatures de contrats de mariage de commerçants. En effet, à partir de 1829, tous les contrats de mariage des personnes relevant de ce statut ont été enregistrés à la Chambre des notaires de Paris lorsque au moins un des conjoints était domicilié à Paris et possédait ce statut, soit 137 111 contrats (art. 67 du Code de commerce ancien).

Les 41 registres subsistants (21 avril 1829 – 2 novembre 1934) ont été numérisés, les images étant progressivement rattachées au bref inventaire qui en a été dressé dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.

A chaque ligne, un numéro d’ordre, et dans les colonnes qui suivent ce numéro d’ordre, la date de remise à la Chambre des notaires, le ou les noms et résidences des notaires ayant instrumenté, la date du contrat de mariage, les noms et prénoms des futurs, leurs qualités (profession), leurs adresses, le régime matrimonial adopté.

Relever ces contrats permettra d’injecter les données détaillées dans l’inventaire et donc de les faire ressortir en interrogeant le tout par le formulaire de recherche générale de la Salle des inventaires virtuelle des Archives nationales pour le plus grand profit de tous.

Que faut-il faire si je souhaite participer ?

Lire la suite

Des contributeurs au Minutier central des notaires de Paris !

En 2016, le Minutier central des notaires de Paris a bénéficié de l’envoi de 926 analyses d’inventaires après décès du XVIe siècle et premier XVIIe siècle.
Ces analyses ont été réalisées par les contributeurs bénévoles de l’un des projets fédérés par « Familles parisiennes.org/Au-delà de l’état civil »

Les contributeurs de Familles parisiennes ciblent les liasses de minutes exclusivement composées d’inventaires après décès, typologie d’actes que les notaires parisiens du XVIe siècle, en effet, classaient volontiers à part dans leurs minutiers.
Les analyses sont copieuses et de grande qualité. C’est d’autant plus méritoire que, paléographiquement parlant, ce sont des documents difficiles, même pour des lecteurs avertis…
41 liasses ont ainsi été inventoriées. Vous retrouvez toutes ces analyses sur la Salle des inventaires virtuelle (SIV) dans les instruments de recherche de 14 notaires différents :

Inventaire après décès du sculpteur Germain Pilon, 10 février 1590, par Me Nicolas ROBINOT (MC/ET/LXXXVIII/123 ou MC/RS//159)

Lire la suite

Natnum: dépouillement des décrets de naturalisation

Depuis sa mise en place en 2007, l’application de consultation et d’annotation collaborative des décrets de naturalisation numérisés (1883-1930) Natnum est sans cesse en évolution.

Dix-huit années ont été à ce jour annotées par des agents des Archives nationales (un merci particulier à Chantal Sainrimat du Département de l’accueil des publics) et des lecteurs bénévoles au premier rang desquels Madame Nicole Chantelou. Dans le cadre du Projet scientifique, culturel et éducatif (PSCE) des Archives nationales, le projet « Guerre et nationalité » a permis de mettre l’accent sur les décrets des années 1914-1918 et a dynamisé la saisie : 48 840 notices ont ainsi été produites en 2016 ! Lire la suite

Ça m’intéresse, je m’inscris

Si l’indexation collaborative vous intéresse, vous êtes invité à vous inscrire en précisant la mission à laquelle vous souhaitez collaborer. Vous pourrez choisir un lot qui vous intéresse parmi ceux qui sont disponibles.

Pour votre inscription à l’adresse cgpc.deata-an@culture.gouv.fr, nous vous invitons à lire attentivement la charte du contributeur (cliquez ici pour la consulter : Charte des contributeurs ). Si ses modalités vous conviennent, nous vous remercions de nous la retourner dûment signée par voie postale à l’adresse suivante :

Archives nationales
Direction des fonds
Département Environnement, Aménagement du territoire, Agriculture (DEATA)
« Projet d’indexation collaborative des registres des ponts et chaussées. »
59 rue Guynemer
90001
93383 Pierrefitte-sur-Seine

Les missions ouvertes au projet collaboratif des ponts et chaussées

Le projet collaboratif des Ponts et Chaussées se décline en missions, elles-mêmes divisées en lots, permettant aux contributeurs de s’inscrire sur des lots précis à traiter.
Les contributeurs peuvent s’inscrire pour un ou plusieurs lots en indiquant leur choix par courriel à l’adresse cgpc.deata-an@culture.gouv.fr .
Au fil des inscriptions, le tableau des lots mentionnera ceux qui sont attribués.

Les missions ouvertes en janvier 2017 sont les suivantes (Cliquez sur le nom de la mission pour consulter le tableau des lots disponibles) :

Mission 1 : De la chute du Premier Empire à la Restauration. 1814-1815. Désormais, tous les lots de cette mission sont attribués. Sur les 24 lots, 14 sont consultables en ligne dans l’inventaire des archives du conseil général des ponts et chaussées. Merci aux contributeurs qui participent au relevé de ces affaires. (dernière mise à jour : 01/06/2017)

Mission 2 : Le Conseil général des ponts et chaussées aux changements de régime : 1870-1871.

Mission 3 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. L’entrée en guerre, 1914. Tous les lots de cette mission sont attribués. Le premier lot est consultable en ligne dans l’inventaire des archives du conseil général des ponts et chaussées. Merci à la contributrice qui participe au relevé de ces affaires. (dernière mise à jour : 06/06/2017).

Mission 4 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. La guerre longue, 1915-1916.

Mission 5 : La loi du 11 juin 1842 sur les chemins de fer. 1842-1843.

Mission 6 : Le plan Freycinet de 1878. 1878-1882.

Foire aux questions

L’indexation, qu’est-ce?
    L’indexation consiste à relever des informations dans un texte et à les inscrire dans un tableau pour qu’elles soient intégrées dans une base de données informatique.

Quel est le but de cette indexation collaborative ?
    L’indexation permettra à toute personne s’intéressant à l’histoire des infrastructures (routes, canaux, chemin de fer, ponts, ports) de savoir si des travaux ont été effectués et à quelle date. Elle  servira par conséquent à trouver les dossiers liés à ces travaux au sein des fonds des Archives nationales.

Où sont les registres à indexer ?
    Les registres à indexer sont numérisés et donc consultables sur le site Internet des Archives nationales. Ils permettent ainsi aux contributeurs de travailler à distance. Lire la suite

Le déroulement du projet

Depuis janvier 2017, l’inventaire global des archives du Conseil général des ponts et chaussées, constituées de 1750 à 2013, est consultable sur la SIV (salle des inventaires virtuelle).

Dans la première partie, on y trouve les tables et répertoires des avis du Conseil général de 1814 à 1965. Ces registres ont été numérisés et les images sont visibles en cliquant sur « Consulter les archives numérisées associées ».
Ce sont ces archives numérisées qui sont proposées à l’indexation collaborative.
Cette indexation se fera par « lots », regroupés en « missions ». La liste de ces missions est à découvrir dans l’article « Missions ouvertes au projet collaboratif des ponts et chaussées« . Un article sera également dédié à chaque mission afin de présenter le tableau des lots attribués, vous permettant ainsi de choisir le lot que vous souhaitez traiter.

Les modalités d’inscription sont présentées dans la page « Ça m’intéresse, je m’inscris« . Lire la suite

Projet collaboratif Ponts et Chaussées

Les registres du Conseil général des ponts et chaussées.

Constitué en 1804, le Conseil général des ponts et chaussées fait suite à l’Assemblée des ponts et chaussées qui se tient à partir de 1747 chez l’intendant Trudaine.

Réuni en séances régulières, le conseil donne son avis sur les dossiers présentés par les ingénieurs des ponts et chaussées, soit au niveau du conseil, soit au niveau des sections techniques créées à partir de 1832. Ces avis vont concerner les infrastructures des transports (routes, ponts, chemins, chemins de fer, voies navigables, ports, phares et balises), de leur création à leur entretien. Y sont aussi présentées les techniques de construction et certaines inventions, ainsi que l’entretien d’espaces naturels. Enfin, ils abordent des domaines plus administratifs, de l’organisation même des ponts et chaussées aux questions de personnels et de contentieux. Lire la suite