Les missions ouvertes au projet collaboratif des ponts et chaussées

Le projet collaboratif des Ponts et Chaussées se décline en missions, elles-mêmes divisées en lots, permettant aux contributeurs de s’inscrire sur des lots précis à traiter.
Les contributeurs peuvent s’inscrire pour un ou plusieurs lots en indiquant leur choix par courriel à l’adresse cgpc.deata-an@culture.gouv.fr .
Au fil des inscriptions, le tableau des lots mentionnera ceux qui sont attribués.

Les missions ouvertes sont les suivantes (Cliquez sur le nom de la mission pour consulter le tableau des lots disponibles) :

Mission 1 : De la chute du Premier Empire à la Restauration. 1814-1815. Il reste deux lots disponibles à la contribution. La suite de ce registre est désormais ouverte à la contribution dans la mission 8.

Mission 2 : Le Conseil général des ponts et chaussées aux changements de régime : 1870-1871. Tous les lots de cette mission sont attribués. Sur les 47 lots, 40 sont consultables en ligne dans l’inventaire des archives du conseil général des ponts et chaussées. Merci aux contributeurs qui participent au relevé de ces affaire. (dernière mise à jour : 08/09/2017).

Mission 3 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. L’entrée en guerre, 1914. Cette mission est achevée. (dernière mise à jour : 18/07/2017).

Mission 4 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. La guerre longue, 1915-1916. Cette missions est achevée. (dernière mise à jour : 04/09/2017).

Mission 5 : La loi du 11 juin 1842 sur les chemins de fer. 1842-1843.

Mission 6 : Le plan Freycinet de 1878. 1878-1882.

 Mission 7 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. L’année de doute, 1917. Cette missions est achevée. (dernière mise à jour : 23/10/2017).

 Mission 8 : « Les premières années du règne de Louis XVIII, 1816-juin 1817. »

 Mission 9 : « 1848 : De la Monarchie de Juillet à la Seconde République. »

Mission 10 : « Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. La guerre en mouvement, 1918. »

Projet collaboratif Ponts et Chaussées, mission 6. Mises à jour des inventaires des répertoires des années 1878 et 1879.

Les inventaires des répertoires des affaires soumises au Conseil général des ponts et chaussées en 1878 et 1879, réalisés à partir des premiers relevés effectués par les contributeurs participant à la mission 6, sont désormais consultables en ligne dans la SIV. Vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur les images ci-dessous :

Ces inventaires seront mis à jour par les nouveaux relevés qui nous sont transmis régulièrement.

Merci aux contributeurs participant à cette mission sur le plan Freycinet !

Contrats de mariage de commerçants (suite)

Le Minutier central des notaires de Paris vous propose depuis avril 2017 de l’aider à relever les noms et dates de signatures de contrats de mariage de commerçants.

Bravo ! Deux des 41 registres subsistants, les registres MC/CM//31 et MC/CM//32, sont désormais presque totalement analysés par les internautes bénévoles, et ces analyses sont progressivement versées à l’inventaire du fonds dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales. On peut voir ce que cela donne pour le registre MC/CM//32. Le transfert de tous les tableaux issus des dépouillements des bénévoles sera achevé en janvier 2018.

D’autres missions sont désormais à votre disposition, concernant le premier registre de la série MC/CM//1), ce sont les missions 11 à 14 du tableau ci-dessous. N’hésitez pas à poursuivre vos efforts ou à vous lancer si vous découvrez ce projet.

Vérifiez de temps à autre que vous êtes bien sur la bonne ligne entre registre et tableau de relevés : c’est le numéro d’ordre pré-rempli qui vous permet cette vérification.

Si vous souhaitez participer à ce projet, choisissez un tableau de relevés à alimenter dans le tableau ci-dessous (ou ouvrir dans une autre fenêtre). Chaque tableau de relevés comprend un lot de 300 numéros d’ordre. Lorsque vous l’aurez rempli, vous nous le signalez à marie-francoise.limon@culture.gouv.fr

Un nouveau projet sur les archives du Parlement de Paris : le répertoire des arrêts criminels

Les archives du Parlement de Paris, la plus haute cour judiciaire du royaume de France, constituent, avec plus de 26 000 articles, un fonds judiciaire considérable. Les archives criminelles, en particulier, représentent pour les chercheurs un gisement exceptionnel d’information qui concerne non seulement Paris mais aussi tout le ressort de cette juridiction d’appel, soit une grande partie de la France.

Malheureusement, les instruments de recherche qui permettent d’accéder à ces archives sont sur papier, manuscrits ou dactylographiés, forme matérielle qui en restreint considérablement la diffusion et qui donc en limite l’exploitation.

Ainsi le Répertoire alphabétique des arrêts criminels rédigé à la fin du XVIIIe siècle, qui est une liste des noms des personnes jugées par le Parlement de Paris, avec la juridiction d’origine, le motif de la condamnation et la peine encourue, et la décision du Parlement au final, parfois explicitée par un petit signe évocateur.

Extraits du répertoire des arrêts criminels du Parlement de Paris (en bas à droite : mention du bandit Louis Dominique Cartouche, exécuté le 28 novembre 1721)

Lire la suite

Ordonnances et actes royaux enregistrés sous Louis XIII : une collaboration réussie !

L’inventaire analytique des ordonnances et actes royaux enregistrés au Parlement de Paris sous Louis XIII (1610-1643) a été en grande partie pris en charge par un bénévole, M. Bernard Giraudeau, sous la direction de Michel Ollion, conservateur chargé des archives du Parlement de Paris.

Selon un usage constant depuis le XIVe siècle et jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, les actes royaux d’importance, émanant de la Grande Chancellerie, devaient, pour pouvoir être exécutés, être vérifiés puis transcrits par le Parlement dans ses registres. Cet « enregistrement », doublé d’une publication des actes, permettait aussi d’assurer leur conservation matérielle. Il en est résulté une collection de 243 registres, rassemblant plus de 50 000 ordonnances, édits, déclarations ou lettres patentes. Cet ensemble, de par sa cohérence et sa continuité, constitue une source législative et réglementaire unique à une époque où il n’y a pas d’équivalent de notre Journal officiel.

Ordonnance de Louis XIII établissant un jardin des plantes à Paris, janvier 1626 (X/1a/8650)

Lire la suite

Indexation des décrets de naturalisation de 1887 à 1897

Le département Justice et Intérieur des Archives nationales vous propose de contribuer à un projet participatif d’annotation des décrets de naturalisation des années 1887 à 1897. D’une très grande richesse, les dossiers de naturalisation contiennent de nombreuses pièces relatives à l’état civil des personnes, à leur situation professionnelle et familiale, fournissant ainsi des renseignements très précieux aux recherches généalogiques.

Le projet d’annotation a pour objectif de faciliter une recherche nominative dans la salle des inventaires virtuelle et d’accéder directement au numéro de dossier de naturalisation, élément indispensable pour pouvoir consulter le dossier original en salle de lecture.

Décret de naturalisation du 10 janvier 1887

Il s’agit de saisir les diverses informations nominatives figurant sur les décrets de naturalisation, parmi lesquelles le fameux numéro de dossier.

Lire la suite

Intégration de nouvelles contributions dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Les contributions suivantes sont désormais consultables en salle des inventaires virtuelles dans l’inventaire du Conseil général des ponts et chaussées :

Merci aux contributeurs pour leur participation estivale !

Dépouillement des lettres de provision d’office (Grande chancellerie, sous-série V/1)

Comme le dit Lucien Bély dans son Dictionnaire de l’Ancien Régime, « que l’approche soit politique, institutionnelle, sociale, économique ou financière, l’office est au cœur de toute lecture de l’Ancien Régime ».

Au regard de cette formule, les lettres de provision d’office conservées aux Archives nationales constituent donc un patrimoine inestimable. Ces lettres, qui sont des expéditions conformes faisant fonction d’original, sont conservées sous les cotes V/1/1 à 539 ; elles sont classées par année, et à l’intérieur de chaque année, par dossiers rangés dans l’ordre alphabétique des différentes catégories d’offices.

Lettre de provision d’office Archives nationales, V/1/280/8-1

Dépouiller les lettres de provision d’office, c’est donc rendre accessibles un très grand nombre d’informations, telles que les nom et prénom du titulaire de l’office et de son prédécesseur, l’intitulé précis de l’office – dont on ne soupçonne pas la variété, du premier président du Parlement du Paris au modeste langueyeur de porc, chargé de contrôler la santé des bêtes vendues sur les marchés –, l’institution royale de rattachement, le lieu d’exercice et la date de l’acte.

En 2016, quelque 2 000 lettres de provisions d’offices ont ainsi été dépouillées par Messieurs Frédéric de Berthier de Grandry, Jacques de Saulieu et André de Savignac. Compte tenu du nombre de lettres à dépouiller (environ 50 000), un renfort serait le très bienvenu. Lire la suite

Nouvelles contributions du Projet collaboratif ponts et chaussées.

Les contributions suivantes viennent d’être publiées dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées :

Un grand merci aux contributeurs pour ces relevés de qualité !

Mise à jour de l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Après quelques difficultés techniques, l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées vient d’être publié avec les intégrations des contributions fournies jusqu’au 14 juillet.

Sont désormais consultables en ligne les contributions suivantes :

Merci aux contributeurs pour leur participation.

Nouvelles intégrations de contributions du projet ponts et chaussées.

Les contributions suivantes ont été intégrées avec succès dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées :

Merci aux contributeurs et bravo pour la qualité de leurs relevés.

Intégration de nouvelles contributions dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Trois nouvelles contributions ont été intégrées dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Merci aux contributeurs pour la qualité de leurs relevés.

Mise à jour de l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées.

Cinq nouvelles contributions ont été intégrées dans l’inventaire des archives du Conseil général des ponts et chaussées :

Bravo pour la qualité des relevés et un grand merci aux contributeurs !

Contrats de mariage de commerçants (1829-1934)

Le Minutier central des notaires de Paris vous propose de l’aider à relever les noms et dates de signatures de contrats de mariage de commerçants. En effet, à partir de 1829, tous les contrats de mariage des personnes relevant de ce statut ont été enregistrés à la Chambre des notaires de Paris lorsque au moins un des conjoints était domicilié à Paris et possédait ce statut, soit 137 111 contrats (art. 67 du Code de commerce ancien).

Les 41 registres subsistants (21 avril 1829 – 2 novembre 1934) ont été numérisés, les images étant progressivement rattachées au bref inventaire qui en a été dressé dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales.

A chaque ligne, un numéro d’ordre, et dans les colonnes qui suivent ce numéro d’ordre, la date de remise à la Chambre des notaires, le ou les noms et résidences des notaires ayant instrumenté, la date du contrat de mariage, les noms et prénoms des futurs, leurs qualités (profession), leurs adresses, le régime matrimonial adopté.

Relever ces contrats permettra d’injecter les données détaillées dans l’inventaire et donc de les faire ressortir en interrogeant le tout par le formulaire de recherche générale de la Salle des inventaires virtuelle des Archives nationales pour le plus grand profit de tous.

Que faut-il faire si je souhaite participer ?

Lire la suite