Transcription collaborative de testaments de Poilus

Un nouveau projet participatif est en cours aux Archives nationales : la transcription collaborative de testaments de Poilus morts pour la France.

Le projet, ouvert aux contributeurs, vise à produire une édition électronique d’un millier de testaments des Poilus de la Première Guerre mondiale retrouvés dans les fonds des Archives nationales et des Archives départementales des Yvelines.

Pour cela, deux opérations sont nécessaires, après le dépouillement des minutes notariales et l’identification des testaments, à savoir la transcription du texte des testaments et son encodage en XML TEI (Text Encoding Initiative). Rassurez-vous, la connaissance de l’encodage en TEI n’est pas un prérequis à la participation au projet Testaments de Poilus. Un tutoriel est proposé aux nouveaux inscrits afin d’expliquer le fonctionnement de l’interface et les règles de transcription et d’encodage des textes des testaments. De plus l’interface de transcription a été spécialement conçue pour guider l’utilisateur.

Une application de restitution sera ensuite développée pour publier l’édition électronique co-construite. Le public aura alors accès à ce corpus de documents méconnus, et pourtant si importants pour connaître l’état d’esprit des combattants de la Première Guerre mondiale et leur rapport à la mort.

Depuis l’ouverture de la plateforme le 30 janvier 2018, 163 testaments ont déjà été transcrits et validés (65 sont en cours de validation par l’équipe projet). D’autres testaments, repérés par des bénévoles au Minutier central des notaires de Paris, seront ajoutés au corpus déjà présent sur la plateforme.

À ce jour, près de 300 contributeurs sont déjà inscrits sur la plateforme. Rejoignez-les, et aidez-nous à transcrire les testaments de Poilus !

Pour participer : rendez-vous sur Testaments de Poilus ! Vous pourrez alors créer un compte, suivre le tutoriel et commencer à transcrire !

Partenaires du projet :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.