Le Projet participatif Ponts et Chaussées

Héritier des Assemblées des ponts et chaussées instaurées par Charles Trudaine en 1747, le Conseil général des ponts et chaussées est créé en 1804. Il devient le Conseil général de l’environnement et du développement durable en 2008. Réunis en séances régulières, tenues au niveau du Conseil ou de sections techniques, les ingénieurs des ponts et chaussées y examinent et rendent un avis, dans un premier temps, sur les saisines concernant l’organisation des ponts et chaussées, les créations et les entretiens des routes, ponts, voies navigables et canaux, ainsi que les ports et infrastructures maritimes telles que les phares. Au fil des XIXe et XXe siècles, les affaires se diversifient en concernant également les moulins et usines, les dessèchements et irrigations, ainsi que les chemins de fer et les tramways. Elles représentent l’ensemble du territoire français dans ses évolutions spatiales des XIXe et XXe siècles, y compris les départements d’Algérie ainsi que la Tunisie. Les actuels territoires d’outre-mer y sont mentionnés plus particulièrement à partir du XXe siècle.

Les répertoires annuels tenus par le secrétariat du Conseil général des ponts et chaussées recensent l’ensemble de questions examinées. Conservés aux Archives nationales dans la sous-série F/14, ils constituent une source essentielle pour l’histoire de l’aménagement du territoire ainsi qu’une clef d’accès à l’ensemble des archives des ponts et chaussées conservées aux Archives nationales, en archives départementales, voire à l’École nationale des Ponts et Chaussées.

Le Projet participatif Ponts et Chaussées a pour objectif de faciliter l’accès à ces archives uniques. Au moyen de ces documents, les Archives nationales vous proposent un voyage à travers l’espace et le temps à la découverte des aménagements réalisés sur l’ensemble du territoire français durant les XIXe et XXe siècle.

Pour cela, rien de plus simple. Plusieurs missions, variées, se déclinant en lots d’images à retranscrire vous sont proposées. Pour les découvrir et vous inscrire, nous vous invitons à cliquer sur l’icône suivante : .

Votre contribution consistera en une retranscription des informations indiquées sur les pages des répertoires à l’aide d’un formulaire en ligne ou d’un tableur calc ou excel. Des outils sont mis à votre disposition pour vous aider : un tutoriel ainsi que des clés paléographiques . Il s’agit alors de recopier le numéro des affaires, les noms des ingénieurs les rapportant, les départements concernés, les intitulés des affaires et, surtout, puisqu’il s’agit là de l’information essentielle ouvrant l’accès aux fonds, la date des avis rendus par le Conseil général des Ponts et Chaussées.

Après relecture, vos contributions seront encodées par nos soins au format xml EAD pour être présentées sous la forme d’inventaire dans la salle des inventaires virtuelle du site Internet des Archives nationales. Elles seront ainsi accessibles à tous au moyen de notre moteur de recherche. Vos retranscriptions contribueront alors à constituer une somme de connaissances sur les infrastructures et les patrimoines locaux (routes, voies ferrées, ponts, gares, moulins, cours d’eau, ports etc.), et plus largement sur l’aménagement du territoire français depuis deux siècles, utiles aux chercheurs, aux généalogistes et à toute personne ayant besoin de ces informations pour faire valoir ses droits

Une foire aux questions est aussi à votre disposition en cliquant sur cette icône : . Elle a pour objectif de répondre à toute interrogation que vous pourriez avoir. Le courriel dédié au projet est aussi destiné à répondre à vos questions.


Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. REY Christine dit :

    Je souhaite participer à l’indexation collaborative.
    Comment procéder ?
    La page présente n’offre pas d’autre lien que la possibilité de laisser ici un commentaire.
    Je serai plus particulièrement intéressée par ce qui concerne les chemins de fer.
    Bien cordialement,
    C. R.

    • Stephane Rodriguez-Spolti dit :

      Bonjour,
      Vous pouvez prendre connaissance des missions actuellement proposées dans le cadre du projet en consultant la page « Ça m’intéresse, je m’inscris ».

      Si ce sont plus spécialement les chemins de fer qui vous intéressent, la mission 5 concernant la loi de 1842 pourrait répondre à votre demande. Les lots concernent cependant les routes et les chemins de fer, ces affaires n’étant pas alors encore différenciées par le CGPC. Elles ne le sont d’ailleurs que pendant une quarantaine d’années.
      La mission 12, qui vise à faire connaître les affaires examinées par le CGPC dans le contexte du rattachement des comtés de Savoie et de Nice, contient des missions exclusivement « chemins de fer ». Peu de lots de cette mission ont été traités jusqu’à maintenant, ce serait l’occasion de la continuer.

      Nous vous invitons à nous contacter sur le courriel du projet cgpc.deata-an@culture.gouv.fr afin de nous indiquer votre choix, ou pour convenir ensemble d’autres possibilités, mais aussi pour faciliter nos échanges.

      Bien cordialement,

      Stéphane Rodriguez-Spolti

  2. Mike RIGHT dit :

    Bonjour.
    Pas de liens ?

    • Archives nationales dit :

      Bonjour,
      Les liens vers les lots disponibles des différentes missions ont été rétablis. Merci de votre vigilance.

      Bien cordialement,
      L’équipe en charge du projet du Projet collaboratif du Conseil général des ponts et chaussées.
      Affaire suivie par Stéphane RODRIGUEZ-SPOLTI

      Archives nationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search