Les missions ouvertes au projet collaboratif des ponts et chaussées

Le projet collaboratif des Ponts et Chaussées se décline en missions, elles-mêmes divisées en lots, permettant aux contributeurs de s’inscrire sur des lots précis à traiter.
Les contributeurs peuvent s’inscrire pour un ou plusieurs lots en indiquant leur choix par courriel à l’adresse cgpc.deata-an@culture.gouv.fr .
Au fil des inscriptions, le tableau des lots mentionnera ceux qui sont attribués.

Les missions ouvertes en janvier 2017 sont les suivantes (Cliquez sur le nom de la mission pour consulter le tableau des lots disponibles) :

Mission 1 : De la chute du Premier Empire à la Restauration. 1814-1815. Désormais, tous les lots de cette mission sont attribués. Sur les 24 lots, 14 sont consultables en ligne dans l’inventaire des archives du conseil général des ponts et chaussées. Merci aux contributeurs qui participent au relevé de ces affaires. (dernière mise à jour : 01/06/2017)

Mission 2 : Le Conseil général des ponts et chaussées aux changements de régime : 1870-1871.

Mission 3 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. L’entrée en guerre, 1914. Cette mission est désormais achevée. (dernière mise à jour : 18/07/2017).

Mission 4 : Le Conseil général des ponts et chaussées pendant la Première Guerre mondiale. La guerre longue, 1915-1916.

Mission 5 : La loi du 11 juin 1842 sur les chemins de fer. 1842-1843.

Mission 6 : Le plan Freycinet de 1878. 1878-1882.

Foire aux questions

L’indexation, qu’est-ce?
    L’indexation consiste à relever des informations dans un texte et à les inscrire dans un tableau pour qu’elles soient intégrées dans une base de données informatique.

Quel est le but de cette indexation collaborative ?
    L’indexation permettra à toute personne s’intéressant à l’histoire des infrastructures (routes, canaux, chemin de fer, ponts, ports) de savoir si des travaux ont été effectués et à quelle date. Elle  servira par conséquent à trouver les dossiers liés à ces travaux au sein des fonds des Archives nationales.

Où sont les registres à indexer ?
    Les registres à indexer sont numérisés et donc consultables sur le site Internet des Archives nationales. Ils permettent ainsi aux contributeurs de travailler à distance. Lire la suite

Le déroulement du projet

Depuis janvier 2017, l’inventaire global des archives du Conseil général des ponts et chaussées, constituées de 1750 à 2013, est consultable sur la SIV (salle des inventaires virtuelle).

Dans la première partie, on y trouve les tables et répertoires des avis du Conseil général de 1814 à 1965. Ces registres ont été numérisés et les images sont visibles en cliquant sur « Consulter les archives numérisées associées ».
Ce sont ces archives numérisées qui sont proposées à l’indexation collaborative.
Cette indexation se fera par « lots », regroupés en « missions ». La liste de ces missions est à découvrir dans l’article « Missions ouvertes au projet collaboratif des ponts et chaussées« . Un article sera également dédié à chaque mission afin de présenter le tableau des lots attribués, vous permettant ainsi de choisir le lot que vous souhaitez traiter.

Les modalités d’inscription sont présentées dans la page « Ça m’intéresse, je m’inscris« . Lire la suite

Projet collaboratif Ponts et Chaussées

Les registres du Conseil général des ponts et chaussées.

Constitué en 1804, le Conseil général des ponts et chaussées fait suite à l’Assemblée des ponts et chaussées qui se tient à partir de 1747 chez l’intendant Trudaine.

Réuni en séances régulières, le conseil donne son avis sur les dossiers présentés par les ingénieurs des ponts et chaussées, soit au niveau du conseil, soit au niveau des sections techniques créées à partir de 1832. Ces avis vont concerner les infrastructures des transports (routes, ponts, chemins, chemins de fer, voies navigables, ports, phares et balises), de leur création à leur entretien. Y sont aussi présentées les techniques de construction et certaines inventions, ainsi que l’entretien d’espaces naturels. Enfin, ils abordent des domaines plus administratifs, de l’organisation même des ponts et chaussées aux questions de personnels et de contentieux. Lire la suite