À propos

Créées pendant la Révolution française, les Archives nationales conservent les archives publiques des différents régimes politiques qui se sont succédé, du VIIe siècle jusqu’à nos jours, ainsi que des archives privées et les minutes des notaires parisiens.
Avec la loi du 7 messidor an II [25 juin 1794], la publicité et la communication des archives de l’État sont établies en principes garants du régime démocratique. Aujourd’hui, selon les délais de communication encore raccourcis par la loi du 15 juillet 2008, toute personne peut consulter, gratuitement, les archives publiques, soit des centaines de kilomètres linéaires d’archives de toute nature, parchemin ou papier, mais aussi enregistrements sonores, fichiers numériques.
Collecter,  conserver,  communiquer,  faire  comprendre  et  mettre  en  valeur  leurs  fonds, favoriser l’apprentissage de la citoyenneté en direction des jeunes publics, telles sont en effet les missions fondamentales des Archives nationales.

Les Archives nationales font appel aux internautes pour participer à l’enrichissement de ses inventaires.
Les projets participatifs proposent d’indexer et de dépouiller des corpus de documents d’archives, à un niveau très fin, difficilement atteignable par les archivistes au regard du volume des fonds d’archives conservés.
Les contributions des internautes sont intégrées aux inventaires et publiées dans la Salle des inventaires virtuelle. Interrogeables via le moteur de recherche, les contenus collaboratifs bénéficient à tous en permettant d’améliorer les résultats des recherches.

Merci à tous les contributeurs de la part de tous les chercheurs !

 

Une réflexion au sujet de « À propos »

  1. Bonjour,
    Je suis étudiante en Mater 2 Archives. Je travaille actuellement sur mon projet de recherche. Mon sujet concerne le crowdsourcing appliqué dans les services d’archives notamment celles publiques. Je suis à la recherche de pistes et de contacts pour mes enquêtes qualitatives. Merci de me contacter s’il y a des personnes que je peux contacter pour parler du sujet et de mon désir d’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

/p>

ss="nts">